J'initie des actions concrètes

Quelles actions pour l'attractivité des métiers?

Vous trouverez, dans cette fiche, 5 idées d’action en matière d’embauche. Elles éclairent sur la manière de trouver des candidatures de femmes pour un métier majoritairement exercé par des hommes, et réciproquement.  Vous pouvez vous en inspirer pour faire progresser l'attractivité de votre entreprise.

1 - Travailler avec les centres de formation

Développer des liens privilégiés avec les centres et organismes de formation des métiers concernés, et devenir, par exemple, membre de jury d’examen.

Vous pourrez ainsi détecter de futures candidatures féminines pour les métiers majoritairement exercés par des hommes (généralement les métiers de conduite, de quai, d’entretien des véhicules…), et inversement pour les métiers majoritairement exercés par des femmes (généralement les fonctions supports : RH, comptabilité, facturation…). Être membre de jury d’examen constitue une opportunité pour repérer ce type de candidatures.

 L’intitulé dans l’accord égalité pourrait être :

« L’entreprise s’engage à prendre contact avec les centres de formation X, Y, Z, à les informer de son objectif de mixité des métiers A, B, C et à leur demander de le communiquer aux candidat.e.s éventuel.le.s. »

2 - Ajuster la rédaction des offres d’emploi

Aller au-delà de l’obligation légale qui consiste à mentionner (H/F) dans les offres d’emploi.

Il s’agit de travailler sur l’intitulé et le contenu de vos annonces pour éviter les descriptions qui dissuadent les femmes de postuler à des métiers traditionnellement exercés par des hommes et inversement. Il s’agit aussi de faire aussi figurer dans toutes les offres d’emploi, la volonté de l’entreprise de faire progresser la mixité des métiers et l’égalité professionnelle.

 L’intitulé dans l’accord égalité pourrait être :

« L’entreprise s’engage à travailler la rédaction de toutes ses offres d’emploi en supprimant toutes les descriptions de poste qui pourraient être excluantes pour les femmes ou les hommes. L’entreprise s’engage également à mentionner dans toutes ses annonces sa démarche en faveur de la mixité des métiers et de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. »

3 - Ouvrir les portes de l’entreprise

Envisager des visites de groupes de femmes dans votre établissement pour inviter ce public à découvrir les métiers prétendument masculins de l’entreprise, et réciproquement.

Ces visites de promotion de la mixité peuvent être proposées aux associations ou fondations diverses d’aide à la mixité professionnelle (Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles - CIDFF, Fondation Agir Contre l’Exclusion - FACE…), aux structures d’aide au retour à l’emploi (Pôle emploi, Missions locales…) et aux collectivités territoriales (conseil régional, conseil départemental, mairies…).

 L’intitulé dans l’accord égalité pourrait être :

« L’entreprise s’engage à recevoir des groupes de candidat.e.s pour découvrir ses métiers majoritairement exercés par des hommes ou réciproquement. Ces visites valoriseront sa politique de mixité des métiers. »

 

4 - Se rapprocher des acteurs spécialisés

Relayer la politique d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes de l’entreprise auprès d’organisations notoirement actives sur cette thématique.

Vous pouvez participer aux événements que ces organisations proposent sur la thématique de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes (conférences, forums emploi…).

Des partenariats peuvent être initiés avec la Délégation Régionale aux Droits des Femmes et à l’Égalité (DRDFE) ou l’Agence Régionale de l’Amélioration des Conditions de Travail (ARACT).

Vous pouvez aussi impliquer les associations ou fondations diverses d’aide à l’emploi ou à la mixité professionnelle (Pôle emploi, Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles - CIDFF, Fondation Agir Contre l’Exclusion - FACE, Missions Locales, Agence pour l’Emploi des Cadres - APEC…).

Les collectivités territoriales peuvent, enfin, être des interlocuteurs pertinents (conseil régional, conseil départemental, communautés de communes, mairies…).

L’intitulé dans l’accord égalité pourrait être :

« L’entreprise s’engage à relayer sa politique en faveur de la mixité des métiers et de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes auprès des organisations protagonistes du sujet (DRDFE, associations, fondations, collectivités territoriales,…). Elle s’engage également à être présente aux événements publics proposés par ces organisations sur cette thématique. »

5 - Faire connaître la politique de l’entreprise

Communiquer sur la politique de mixité et d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes menée par l’entreprise.

Parmi les supports de communication : site internet de l’entreprise, réseaux sociaux (Facebook, Twitter…), plaquettes, bâches des véhicules, cadeaux de sourcing, Le bon coin…

L’intitulé dans l’accord égalité pourrait être :

« L’entreprise s’engage à promouvoir sa politique en faveur de la mixité des métiers et de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans tous ses supports de communication externes (site internet, réseaux sociaux, plaquettes, bâches des véhicules…). »