J'initie des actions concrètes

Quelles actions pour une rémunération égalitaire ?

Vous trouverez, dans cette fiche, 3 idées d’action traitant de la manière de combattre les inégalités salariales entre les femmes et les hommes. Vous pouvez vous en inspirer pour faire progresser l'attractivité de votre entreprise.

 

1 - Impliquer les managers

Sensibiliser les managers à la question de l’égalité professionnelle, en amont des périodes d’évaluations et d’augmentations individuelles.

L’encadrement intermédiaire joue un rôle clé dans la construction de la politique salariale. A travers son évaluation quotidienne, formelle ou informelle, des collaborateurs et des collaboratrices, il influe sur les possibilités de revalorisation salariale individuelle.

Il s’agit ainsi de lui rappeler, à travers des actions dédiées, la politique d’égalité salariale de l’entreprise, la législation en la matière et les enjeux de levée des stéréotypes de genre.

L’intitulé dans l’accord égalité pourrait être :

« L’entreprise s’engage à rappeler à chaque manager les obligations légales et les objectifs de l’entreprise en matière d’égalité salariale, notamment amont de la période des augmentations individuelles.».

2 - Retravailler les offres d’emploi

Indiquer le niveau de rémunération et autres avantages salariaux dans les offres d’emploi.

L’offre d’emploi est le point de départ du parcours des salarié.e.s dans l’entreprise. Elle constitue généralement la base de la discussion salariale lors de l’embauche des candidat.e.s.

Délivrer de façon explicite les informations liées à la rémunération dès la publication des offres d’emploi permet d’éviter les inégalités inhérentes à la négociation salariale individuelle au moment de l’entrée dans l’entreprise, notamment entre les femmes et les hommes.

L’intitulé dans l’accord égalité pourrait être :

« L’entreprise s’engage à indiquer le niveau de rémunération et autres avantages salariaux dans ses offres d’emploi. »

3 - Prévoir un budget de rattrapage salarial

Provisionner une enveloppe budgétaire dédiée au rattrapage des éventuels écarts de rémunération entre les femmes et les hommes.

A l’occasion des prévisions budgétaires annuelles définies en année N, il s’agit de prévoir un budget spécifique pour l’année N+1.

Ce rattrapage se base sur une analyse annuelle de la grille des salaires de l’entreprise. Il peut concerner l’ensemble des salarié.e.s de l’entreprise quels que soient leurs sexes, leurs emplois ou leurs statuts. Il s’agit de s’assurer que, au-delà des préjugés de genre, le principe « à travail égal, salaire égal », soit respecté.

L’intitulé dans l’accord égalité pourrait être :

« L’entreprise s’engage à provisionner un budget annuel destiné au rattrapage des écarts salariaux entre les femmes et les hommes. »